"Fictions, Séries et Transformation digitale"

Fiction dans la fiction : quand le jeu vidéo investit les séries

Partager :

eSport, réalité augmentée, jeux sur mobiles… Les nouvelles technologies et les nouveaux usages transforment à toute vitesse l’industrie mondiale du jeu vidéo. L’univers de la fiction et des séries se fait l’écho de ces évolutions, en mettant en scène des personnages « geek » fans de jeux vidéo (The Big Bang Theory) ou en anticipant les dérives possibles de la réalité virtuelle (Black Mirror). Un point commun unit ces fictions : une réflexion sur le rapport entre jeu et réalité.

The Big Bang Theory est l’une des premières séries à incarner l’univers « geek ». Ses personnages  principaux, quatre nerds passant le plus clair de leur temps à jouer aux jeux vidéo, se réunissent régulièrement pour participer à des compétitions de jeux vidéo effrénées sur leurs ordinateurs portables. Une pratique qui fait largement penser à ce que l’on appelle aujourd’hui l’« eSport », une discipline qui voit s’affronter des joueurs sur des jeux en ligne tels que Call of Duty, League of Legends ou CounterStrick. De plus en plus populaire, cette discipline attire aujourd’hui des centaines de millions de spectateurs, surtout des jeunes. Dans The Big Bang Theory, le jeu vidéo est présenté comme une sorte d’univers parallèle, dans lequel évoluent des personnages inadaptés à la vie en société et sans connexion réelle avec le monde qui les entoure. Cette rupture entre jeu vidéo et réalité, qui s’apparente ici à un handicap social dans la « vraie vie », est traitée sous un mode humoristique, à travers des personnages attachants, sympathiques et extrêmement intelligents.

Le ton est beaucoup plus noir et inquiétant dans l’épisode Playtest de la série Black Mirror. Le héros, Cooper, y teste un jeu vidéo qui, sous la forme d’une puce implantée dans sa nuque et connectée à son système neuronal, interagit avec ses peurs les plus profondes. Il doit notamment faire face à sa phobie des araignées. Impossible de ne pas penser ici aux casques de réalité virtuelle qui permettent une immersion ultra-réaliste dans la fiction et tendent à brouiller la frontière entre jeu et réalité. Si nous sommes bien sûr encore loin de la puce connectée directement à notre cerveau, certaines avancées technologiques (casques neurologiques, outils de réalité mixte, capteurs sensoriels…) tendent à faire penser que ce rêve de fusion ultime entre fiction et réalité sera un jour possible. Un rêve que Black Mirror transforme en cauchemar en axant sa narration sur le thème de la peur. Tout en posant une question fondamentale : un jeu que l’on confond avec la réalité reste-t-il vraiment un jeu ?


DKRYPTAGE

Les sociétés éditrices de jeux, studios de développement et distributeurs doivent s’adapter aujourd’hui aux nouveaux usages liés aux jeux vidéo. Le développement de l’eSport est une tendance forte, qui révolutionne le secteur : un événement d’eSport est susceptible d’être visionné par des dizaines de millions de personnes sur le Web. L’émergence des technologies immersives est une autre tendance de fond à prendre en compte. Nous estimons en effet que le marché de la réalité virtuelle et augmentée représentera 71 milliards de dollars US en 2025.

Partager :